Moi, c'est Virginie

On me demande souvent comment j’en suis arrivée à être aussi passionnée par l’alimentation.


Ces 15 dernières années ont été un vrai parcours du combattant :


16 ans : je fais ma première grosse crise d’allergie lors d’une soirée, l’ambulance arrive, la fête est finie, je suis emmenée d’urgence à l’hôpital.

18 ans : on est sur la route du ski, rebelote, grosse crise, je serai dévisagée pendant toutes les vacances.

23 ans : mon organisme est épuisé et ma peau ne supporte plus aucun contact. C’est le début de deux années de galère et de vrai souffrance physique. Le simple fait de prendre une douche est un supplice. Je me réveille en sursaut de mal pendant la nuit dès que je me retourne dans mon lit. M’asseoir, m’habiller, ramasser quelque chose par terre me demande une bonne dose de courage. Deux années pendant lesquelles je ne vis plus, je survis uniquement.

26 ans : nouvelle colocation, nouvelle période de crise. Après plusieurs semaines d’investigation, j’en trouve la cause : le plomb des canalisations anciennes de la maison qui est rejeté dans l’eau. Je suis obligée de déménager. Nouvelle déception...​

En période d’inflammation, on est susceptible de réagir à tout : les solvants des peintures, les mousses des nouveaux matelas et canapés, les parfums, les déodorants, les produits d’entretien ménagers, les produits de lessives, les tâches d’humidités sur les murs, les bougies parfumées, les vêtements neufs qui n’ont pas encore été lavés (trop souvent porteurs de résidus chimiques), la colle des parquets fraîchement posés, etc.

Quinze années à courir d’un médecin à l’autre, à tester toutes les techniques et tous les médicaments proposés. J’ai de l’asthme, on me prescrit un puff. J’ai des allergies, on me prescrit des antihistaminiques. J’ai des douleurs aux articulations, on me prescrit des séances de kiné. J’ai une sinusite, on me prescrit des gouttes pour le nez. Perfusions, cortisone, immunosuppresseurs. Tout y est passé, mais la situation continuait à s'aggraver.

Et si le problème venait d’ailleurs ? Les médecins ne sont-ils pas parfois devenus trop spécialistes ? Plutôt que de simplement venir tamponner des symptômes, coller un sparadrap sur une jambe de bois, ne faudrait-il pas réparer le corps en profondeur ?

Une alimentation ressourçante ne serait-elle pas le meilleur moyen d’y arriver ?

 

C’est la piste que j’ai décidé de commencer à suivre il y a 6 ans. Je me suis lancée dans plusieurs formations de cuisine et de nutrition, j'ai fait de nombreuses recherches et lu des tas de livres. Je voulais tout comprendre. Et j’ai été bien inspirée ce jour-là …

Je peux aujourd’hui affirmer que c’est grâce à l’alimentation que j’ai réussi à soigner cet état inflammatoire chronique. Un parcours éprouvant mais riche en apprentissage que je suis contente de partager avec vous aujourd’hui !

Sans gluten, sans lactose, vegan, végétarien, flexitarien, paléo, cétogène, détox, jeûne, crudivorisme, alimentation dissociée, etc. Il y a vraiment de quoi se sentir perdus parmi tous ces courants ! Je les ai tous essayés avec des résultats parfois positifs mais d'autres fois mitigés voire catastrophiques !

Il y a deux ans, j'ai découvert le profilage alimentaire et j'ai commencé à manger selon mon profil...

J'ai recommencé à vivre !

Ça c’était moi avant :

  • Ventre gonflé en permanence

  • Lassitude devant les tâches à accomplir

  • Asthme

  • Idées confuses, incapacité à prendre certaines décisions

  • Insomnies et sommeil agité.

  • Réveil douloureux et impression d’être « dans le gaz » jusqu’en milieu d’après-midi.

  • Souvent angoissée et nerveuse

  • Articulations souvent douloureuses

  • Nez qui coule et yeux qui chatouillent

Ça c’est moi maintenant :

 

  • Ventre plat et souple

  • Énergie démultipliée

  • Bybye l'asthme

  • Idées claires, je sais exactement où je vais.

  • Sommeil profond et réparateur.

  • Réveil en pleine forme

  • Peau super douce

  • Mental au top et créativité décuplée.

  • Articulations souples

  • Moins de : « Oh, t’as des petits yeux toi, t’as l’air crevée ! » et plus de : « T’as l’air en méga forme ; et cette mine, waouw ! » ;)

Formations

2012 - 2017 : Département Marketing-Produit chez EXKi

 

Depuis 2010 : Formations en cuisine et nutrition :

Cours-Conférences au Cerden

De La Vie Dans Ma Cuisine

Martine Fallon

Youth Kitchen

Lucy Hardy

Coeur d’artichaut

2018 : Formation de cuisine (Vegan & Raw) PlantLab - Los Angeles.

2018 - 2019 : Formation au Profilage Alimentaire selon l'approche de Taty Lauwers