Mangez des bonnes graisses pour maintenir un poids stable

Mis à jour : juin 16

Oui oui, vous avez bien lu !


En terme d’alimentation, nous sommes souvent mal informés. On nous rabâche chaque année les mêmes régimes minceurs pour perdre du poids avant l’été. On s’affame, on perd quelques kilos qu’on finira immanquablement par reprendre tôt ou tard. Ces régimes nous incitent souvent à diminuer drastiquement les matières grasses. Grave erreur que de diaboliser l’entièreté de cette famille alimentaire !



En effet, d’un côté, les matières grasses de qualité sont essentielles pour maintenir une bonne santé. Ce sont de véritables atouts thérapeutiques. La restriction des bonnes graisses entraîne la plupart du temps une dégradation de l’état général : peau sèche, cheveux fins et cassants, ongles souples, muqueuses fragiles, cycles irréguliers, stérilité, syndrôme pré-menstruel, perte de mémoire, migraines, troubles cognitifs, anxiété, dépression, etc.


D’un autre côté, les matières grasses jouent un rôle dans la sensation de satiété. En consommer est donc essentiel pour ne pas avoir envie de grignoter toute la journée. Elles contribuent donc au maintien d’un poids stable.


Toutes les graisses naturelles (saturées ou insaturées), non chauffées et non manipulées sont donc bénéfiques et indispensables. Les graisses saturées ont souvent été démonisées à tort, on les accusait d’être à l’origine de certaines maladies cardiovasculaires. Des études démontrent aujourd’hui que ce ne sont pas les graisses saturées (de qualité !) qui posent problèmes mais les graisses hydrogénées, c’est-à-dire les graisses qui ont été transformées afin de les intégrer dans des préparations industrielles, et ainsi offrir une certaine texture, couleur ou conservation plus longue au produit.


Les bonnes graisses sont donc indispensables et doivent être consommées à chaque repas ! Consommez l’équivalent de 2 cuillères à soupe par repas d’huile bio vierge première pression à froid (olive, sésame, lin, colza, cameline, etc.) ou d’une autre source de graisse de qualité (graisse de coco, ghee, beurre bio si possible au lait cru, etc.). Ces bonnes graisses seront ajoutées après la cuisson du plat afin d’en conserver tous les atouts nutritionnels.



C’est important aussi de varier les matières grasses qu’on utilise. Si vous faites partie des gens qui utilisent exclusivement de l’huile d’olive, commencez à varier les plaisirs : huile de lin, de sésame, de colza, de noix, de cameline, beurre de ferme, graisse de coco, ghee, graisse de volaille, etc. Vos papilles gustatives vous remercieront de leur faire découvrir tant de nouvelles saveurs …

Prenez bonne note que l’huile d’olive, l’huile de coco et le ghee (beurre clarifié) sont les seules graisses qui peuvent être conservées en dehors du frigo et qui peuvent être utilisées pour la cuisson. Les autres huiles ou matières grasses seront conservées au frigo et seront exclusivement utilisées crues (versez-en un filet sur votre plat avant de le servir, utilisez-les pour vos vinaigrettes ou mayonnaises, etc.). Lisez toujours bien les étiquettes de vos bouteilles d’huiles pour voir combien de temps elles se conservent une fois ouvertes. L’huile de lin, par exemple, est très fragile, elle s’oxyde très rapidement et peut même devenir toxique si elle est conservée trop longtemps ou si elle est utilisée pour la cuisson.



Prenez aussi l’habitude de consommer des aliments naturellement gras comme des avocats, des petits poissons gras (sardines, harengs, anchois, etc.) ou des oléagineux (noix, amandes, noix de cajou, noisettes, etc.). Cette dernière option est une alternative parfaite pour un petit-déjeuner rapide quand vous n’avez pas beaucoup de temps le matin. C’est aussi un snack parfait à emporter partout avec vous, même en vacances !